L’évolution professionnelle

L’évolution professionnelle

Qu’est-ce que l’évolution professionnelle ?

L’évolution professionnelle désigne les possibilités de changement vécues par un agent tout au long de sa carrière professionnelle. Elle n’implique pas une progression systématique mais induit nécessairement des changements.

Elle peut ainsi prendre différentes formes :

  • Occuper un nouvel emploi dans sa collectivité (mobilité interne) ou auprès d’un autre employeur public (par voie de mutation ou de détachement),
  • Développer ses compétences,
  • Se former pour obtenir une certification ou une qualification professionnelle,
  • Se reconvertir (changer d’activité professionnelle dans le secteur public ou dans le secteur privé),
  • Reprendre ou créer une entreprise…

Elle permet à tout agent de construire son parcours professionnel tout au long de sa carrière.

L’accompagnement proposé par le CDG 10 relève de deux niveaux d’intervention :

Promouvoir l’accompagnement 

en permettant à l’ensemble des agents de s’informer et s’orienter en mettant en avant les dispositifs existants dans le cadre d’un projet d’évolution professionnelle.

Prendre en charge et accompagner 

après un diagnostic du besoin, en proposant un appui personnalisé dans la définition et/ou la mise en œuvre d’un projet d’évolution professionnelle.

S’informer et s’orienter :

Les formations du CNFPT :

Le CNFPT propose trois parcours de formation pour accompagner l’évolution et/ou la transition professionnelle des agents publics.

1. Itinéraire « Conduite de son projet d’évolution professionnelle choisie » :

Destiné aux agents (prioritairement de catégories B et C) souhaitant construire un projet d’évolution professionnelle, cet itinéraire propose plusieurs stages.

2. Itinéraire « Construction de son projet de transition professionnelle, reconversion, reclassement » :

Destiné aux agents (prioritairement de catégories B et C) en situation d’usure professionnelle et/ou mobilité contrainte pour raison organisationnelle, cet itinéraire vise à préparer au changement les agents concernés et de les amener à construire un projet de réorientation professionnelle.

3. Itinéraire « Conduite de son projet d’évolution professionnelle en tant que cadre » :

Destiné aux cadres s’inscrivant dans un projet d’évolution professionnelle (repositionnement professionnel ou mobilité).

Logo_cnfpt.svg

Bénéficier d’un appui personnalisé du CDG 10 dans la définition ou la mise en œuvre d’un projet d’évolution professionnelle :

Conseil en évolution professionnelle : APEPP :

Dans le cadre de la mission d’accompagnement personnalisé pour l’élaboration du projet professionnel (article L. 452-38 du code général de la fonction publique – 12°), deux Conseillers en Projets Professionnels du Centre de Gestion de l’Aube accompagnent les agents des collectivités affiliées dans l’élaboration d’un projet professionnel.

Bilan de parcours professionnel (nouveauté – arrêté du 1er août 2023) :

Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement personnalisé réalisé de manière collective ou, lorsque la situation ne le permet pas, de manière individuelle. Il est destiné à des agents aspirant à changer d’emploi et/ou d’environnement professionnel sans nécessairement avoir un projet défini.

Accès prioritaire ? Le CDG 10 peut définir des priorités d’accès à ce dispositif pour les agents appartenant à l’une des catégories mentionnées à l’article L. 422-3 du code général de la fonction publique (1), en prenant notamment en compte le contexte professionnel de l’agent ou la nature de son projet d’évolution professionnelle.

Comment ? réalisé sur le temps de service de l’agent.

Modalités ? Le bilan de parcours professionnel est réalisé en présentiel ou à distance, si possible dans le cadre d’une formule collective (6 à 12 agents engagés dans une démarche d’évolution professionnelle) et, si la situation ne leur permet pas, dans le cadre d’une formule individuelle.

La formule collective permet aux bénéficiaires d’accélérer le processus de questionnement grâce à la mobilisation de l’intelligence collective et de favoriser leur passage à l’action au travers de « l’effet miroir » et de l’émulation que favorise la dynamique de groupe dans cette période de transition. La formule individuelle du bilan consiste en une série d’entretiens confidentiels conduits par un conseiller en évolution professionnel.

Plan individuel de développement des compétences (nouveauté – arrêté du 1er août 2023) :

Le plan individuel de développement des compétences consiste en la conception et la mise en œuvre d’un ensemble d’actions concourant à la réussite du projet d’évolution professionnelle de l’agent. Il vise à réduire l’écart entre les aptitudes de l’agent et les compétences attendues pour le poste identifié. Ce plan peut s’appuyer sur le document de synthèse réalisé à l’issue du bilan de parcours professionnel.

Les dispositifs et ressources mobilisables

Accéder aux offres d’emploi :

Les dispositifs de formation au service d’un projet professionnel

Plusieurs dispositifs de formation sont mobilisables en fonction du projet professionnel identifié par l’agent public.

Formations obligatoires :

  • Formation d’intégration visant l’acquisition de connaissances relatives à l’environnement territorial qui doivent intervenir au cours de l’année de nomination et préalablement à la titularisation. Seul le CNFPT dispense les formations d’intégration.
  • Formation de professionnalisation visant l’adaptation à l’emploi et le maintien à niveau des compétences (formations au premier emploi, de professionnalisation tout au long de la carrière, professionnalisation suivies suite à une affectation sur un poste à responsabilité). Les formations de professionnalisation sont également dispensées, en plus du CNFPT, par des organismes de formation privés et publics.

Formations de perfectionnement :

Pour développer vos compétences ou vous permettre d’en acquérir de nouvelles. En plus du CNFPT, des organismes de formation privés et publics dispensent également ce type de formations.

Formations personnelles :

Toute formation ayant pour but l’acquisition d’un diplôme ou l’acquisition de compétences nécessaires à la mise en œuvre d’un projet d’évolution professionnelle (mobilité, promotion, reconversion professionnelle).

Le congé de transition professionnelle :

Le congé de transition professionnelle permet aux agents de suivre, en vue d’exercer un nouveau métier au sein du secteur public ou du secteur privé, une action ou un parcours de formation :

  • de 120 heures au moins pour obtenir une certification professionnelle enregistrée au répertoire national prévu à l’article L. 6113-1 du code du travail, ou une attestation de validation de blocs de compétences au sens du même article ou une certification ou habilitation enregistrée dans le répertoire spécifique mentionné à l’article L. 6113-6 du même code ;
  • de 70 heures au moins pour accompagner et conseiller les créateurs ou repreneurs d’entreprises.

Validation de son expérience :

Obtenir, tout ou partie, d’un diplôme ou titre à finalité professionnelle ou accéder à un cursus de formation sans justifier du niveau d’étude ou de diplôme normalement requis. Le CNFPT propose un accompagnement à la VAE.

Évolution professionnelle et VAE : Tout savoir pour accompagner vos agents (CNFPT)

La période d’immersion professionnelle :

La période d’immersion professionnelle permet à l’agent qui en bénéficie d’appréhender la réalité d’un métier, d’observer sa pratique et l’environnement professionnel dans lequel il s’exerce.

Dans le cadre d’un projet de mobilité, ce dispositif peut constituer un outil majeur pour :

  • confirmer son projet d’évolution professionnelle ;
  • faire un choix éclairé de mobilité.

Les outils de la mobilité :

Les différents outils de la mobilité des agents publics

Au sein de la FPT :

Pour une reconversion professionnelle :